S i T u

Concert interactif

Co-composition dynamique

Comment ça se passe ?

J'ai une loop station et le public a des ardoises.

Les ardoises circulent librement dans le public et chacun peut écrire ou dessiner dessus.

A chaque minute qui passe, je choisis une ardoise qui me plaît et j'improvise quelque chose à partir de celle-ci.

Pour ce faire, je dispose d'un violon, d'une mandole, de ma voix, de quelques percussions et d'une loop station.

Grâce à cette loop station, au bout de quelques minutes, les pistes de son se superposent et le public et moi avons " composé " un morceau.

Au bout de 3 ou 5 minutes, on recommence l'opération, pour composer une nouvelle musique.

 

Pourquoi SiTu ?

Pour souligner l'interaction avec le public : « Si tu me proposes cela, alors moi, je te propose ceci. Si tu me proposes ceci, alors moi, je te propose cela. »

Le concert devient alors un jeu de « Si Tu, alors Je... », « Si Tu, alors Je... », « Si Tu, alors Je... »...

Mais c'est aussi un hommage aux Situationnistes, dont j'ai adoré lire les ouvrages durant ma prime jeunesse.

Ils proposaient de révolutionner l'art en mettant en place des « situations construites » qu'ils définissaient comme des « moments de la vie, concrètement et délibérément construits par l'organisation collective d'une ambiance unitaire et d'un jeu d'événement ». Il s'agissait pour eux de « faire les situations, non les reconnaître », de remplacer « la passivité existentielle par la construction des moments de la vie, le doute par l'affirmation ludique ». Ils s'appuyaient sur ces postulats : « Puisque l'homme est le produit des situations qu'il traverse, il importe de créer des situations humaines. Puisque l'individu est défini par sa situation, il veut le pouvoir de créer des situations dignes de son désir. »

Sans prétendre donner corps au propos situationniste, j'espère contribuer par cette expérience musicale à garder cette pensée vivante.